Trône de sagesse

La frontalité

L'attitude frontale

Sculpture de par Philippe Péneaud. Unique exemplaire.

Vierge en majesté et Christ sont dans une attitude de frontalité

Dans les Vierges en majesté sculptées, Marie et l'enfant sont assis de face selon une frontalité rigoureuse et regardent le spectateur. Ce modèle de représentation ne fut pas inventé par les artistes chrétiens, mais il est plus ancien. La composition de la majesté et de la frontalité trouve son prototype dans l'art égyptien, grec et romain. L'art chrétien a donc emprunté à l'art antique les techniques et les signes pour montrer la maternité et la majesté en leurs donnant un sens religieux nouveau. L'attitude frontale serait pour Grabar le résultat de l'exigence plotinienne que le spectateur demeure en un face à face devant la statue de la divinité afin de réaliser la participation... Grabar traite de la question de la frontalité dans Les origines de l'esthétique médiévale. Extrait du livre de M. G. Muzj, Un maître pour l'art chrétien : André Grabar : Iconographie et théophanieLien avec le livre de Maria Giovanna Muzj
Le livre d'André Grabar, Les origines de l'esthétique médiévaleLien avec le livre d'André Grabar

  1. Artiste : Philippe Péneaud, Saint-Denis, France
  2. Dimensions : 20 cm × 46 cm
  3. Matériau : Bois, Tilleul