Prêtre

Tenant une coupe

Il trace un signe de croix avec la coupe

Sculpture de par Philippe Péneaud. Unique exemplaire.

Prêtre tenant une coupePrêtre au moment de la Grande Entrée

Pendant la liturgie de Saint Jean Chrysostome, pendant le Transfert des dons ou Grande Entrée. Le prêtre encense l’autel, le trône, la prothèse, tout le sanctuaire, les icônes de l’iconostase et le peuple. Puis le prêtre et le diacre, se tenant devant l’autel, disent par trois fois, à voix basse, l’hymne des chérubins. Pendant que le prêtre récite la première partie en élevant les mains, le diacre élève son étole. Nous qui, secrètement, sommes l’image des chérubins, et qui, en l’honneur de la vivifiante Trinité, chantons l’hymne trois fois sainte, déposons tout souci de cette vie, Pendant la seconde partie, récitée par le diacre, ils font une métanie. afin de recevoir le Roi de toutes choses, invisiblement escorté des ordres angéliques. Alléluia, alléluia, alléluia . Le prêtre prend dans ses mains la coupe et la tient devant sa poitrine. Il sort du sanctuaire pour faire la « grande entrée », traversent toute la nef. Arrivé aux portes saintes, le prêtre, sur la soléa, après avoir éventuellement mentionné ceux pour qui il offre le sacrifice, trace un signe de croix vertical sur le peuple avec la coupe.

  1. Artiste : Philippe Péneaud, Saint-Denis, France
  2. Dimensions : 10 cm × 70 cm
  3. Matériau : Bois, Ormeau blanc