Abraham

en poirier

Notre père dans la foi

Dans le livre de la Genèse, Abraham est appelé à tout quitter : Le Seigneur dit à Abram : « Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction (Gn 12, 1) Abraham est un descendant de Sem, fils de Noé. Alors qu'il est âgé de 75 ans, Abraham entend le Seigneur lui parler et lui demander de quitter Harran avec Sarah sa femme, Loth son neveu, ses bergers et ses troupeaux, et va dans le pays de Canaan, à Sichem, puis au chêne de Mambré, où Dieu lui promet de donner ce pays à sa descendance. Abraham est invité à tout quitter et il avance alors avec comme seul soutien la foi qu'il porte à Dieu. Cette obéissance à l’appel de Dieu l’oblige à tout quitter, tous les repères de sa vie passée, toutes les sécurités, les certitudes, toutes ses racines. Son chemin sera semé d'obstacles. Le doute apparaîtra dans sa relation avec Dieu. Lorsque la promesse d’une terre et d’une descendance semble ne pas venir ou lui échapper, Abraham cherche comme tout homme à reprendre le contrôle de sa vie et à oublier Dieu. Par exemple, lorsqu’il accepte l’offre de sa femme Sarah de lui donner sa servante Hagar pour avoir enfin une descendance. Mais petit à petit Abraham découvre que Dieu seul a l’initiative du chemin qu’il lui trace et il apprend à garder la foi en toutes circonstances. Et la foi d'Abraham consiste à mettre son destin entre les mains de Dieu et à se laisser porter, car ce n'est pas nous qui portons, c'est Dieu qui porte.

Par le sculpteur sur bois Philippe Péneaud

Sculpture sur bois d'Abraham levant les mains au ciel