Sculpture

de la Résurrection du Christ

La Résurrection

Du Christ

La lumière luit dans les ténèbres (Jn 1, 5) Le Christ est ressuscité ! " En ce jour, la lumière du Christ ressuscité éclaire le monde d'une lueur nouvelle ; la nuit s'achève, les ténèbres sont dispersées, la mort ne règne plus. En ce jour, la lumière du Christ ressuscité brille en nos cœurs plus que le soleil. En ce jour de lumière immense, éternel, infini, fruit de l'amour de Dieu, œuvre du don de sa vie, la vie naît du tombeau, la vie naît de la blessure, la vie naît du fonds des abîmes. Face à cette lumière de la Résurrection, nous pouvons réagir de deux manières. Et ces deux manières sont nettement mises en évidence dans les premières icônes de la Résurrection. Ces icônes montrent au centre le tombeau ouvert et l'ange assis sur la pierre roulée. Et à côté du tombeau, parfois au-dessus ou au-dessous, se tiennent deux groupes de personnes. Le premier groupe montre les femmes myrrophores, Marie de Magdala, Jeanne et Marie, mère de Jacques et d'autres femmes. Elles se sont rendues au tombeau de bon matin, comme nous aujourd’hui, et elles trouvent le tombeau vide. Le deuxième groupe montre des soldats endormis, car dit l'évangile, les gardes, en voyant descendre l'ange du ciel et rouler la pierre du tombeau, tremblent de peur et deviennent comme morts. Ces soldats, souvent trois, sont représentés les yeux fermés, couchés sur le sol ou affalés sur le tombeau comme s'ils dormaient profondément. Ces soldats sont l'image de notre scepticisme face au mystère de la résurrection, notre doute, notre méfiance. Il est facile de mettre cet événement sur le compte de l'ivresse spirituelle, de considérer que la religion est un opium fait pour endormir, que cette croyance en la résurrection est une fable, une invention des hommes pour faire passer la pilule amère de la souffrance et de la mort. Savez-vous, en France, une personne seulement sur dix croit en la résurrection et plus nombreux sont ceux qui croient en la réincarnation qu’en la résurrection même chez les chrétiens ?... (Suite de l'homélie du Dimanche de Pâques au monastère du Buisson Ardent le 1er mai 2017 en bas)

L'ange de la résurrection assis sur la pierre roulée du tombeau Image de la résurrection sculptée dans une planche de poirier Les trois femmes porteuses de parfum découvrent le tombeau vide du Christ
La sculpture de la Résurrection du Christ taillée dans une planche de poirier ciré.

Pâques

La résurrection de Jésus

"... Oui, les gardes endormis sont l'image de notre endormissement spirituel, de l'assoupissement du monde sur le tombeau même du Ressuscité. Ce monde endormi trouve ses idoles dans la perte du sens du sacré, dans le culte de l'argent, dans le culte du pouvoir d'achat. Ce monde endormi finit par creuser des abîmes de non-sens dans les cœurs et engendre à long terme insatisfaction, ressentiment et violence. Face à ce mystère de la résurrection, les femmes myrrophores nous proposent une autre voie. Venues répandre des parfums sur le tombeau, elles repartent en courant, la joie au cœur. Elles courent à perdre haleine, elles courent porter cette incroyable nouvelle aux disciples ; elles courent la partager au monde. Partager au monde que au milieu même des gouffres de mort, de haine, de violence, de solitude, une espérance naît. Partager au monde que notre Seigneur est descendu dans la mort, la peur, la violence, la plus profonde des solitudes, il est descendu aux enfers et il les a traversés. Désormais, nous ne sommes plus seuls, il traverse la mort avec nous, il traverse avec nous la violence, la maladie dans ce qu’elles ont de plus inacceptables. Il ne cessera jamais de les traverser avec nous. Lui avec nous et nous avec Lui, Lui, le Ressuscité, le Vivant. Nous sommes portés par son amour plus fort que la mort. Nous sommes portés par son amour qui ne meurt jamais. Cet amour ruisselle aujourd’hui en larmes de joie sur nos visages. Vraiment, cet amour est plus fort que la mort. Le Christ est ressuscité ! " 1er mai 2016, Homélie du Dimanche de Pâques au monastère du Buisson Ardent.

Deux soldats endormis près du tombeau Le tombeau vide du Christ Deux autres soldats appuyés contre le tombeau
Détails de la sculpture de la Résurrection, à gauche les soldats endormis, au centre le tombeau vide, et à droite d'autres soldats endormis près du tombeau du Christ.