Séraphin

Sculpture sur bois d'un séraphin byzantin en poirier
Séraphin en tilleur sculpté et ciré par le sculpteur sur bois Philippe Péneaud

Byzantin

Avec six ailes

Le séraphin est un ange avec six ailes. Le premier auteur à parler de séraphin dans la Bible est le prophète Isaïe dans le chapitre 6. Dans une vision, il voit le Seigneur assis sur un trône élevé dans le Temple. Des Séraphins se tenaient devant lui; ils avaient chacun six ailes : de deux ils se couvraient la face, de deux ils se couvraient les pieds, et de deux ils volaient. Ils se criaient l’un à l’autre : Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur de l’univers ! Toute la terre est remplie de sa gloire. Un séraphin s'approche alors d'Isaïe et tient un charbon ardent qu’il avait pris avec des pinces sur l’autel. Il l’approche de sa bouche et dit : Ceci a touché tes lèvres, et maintenant ta faute est enlevée, ton péché est pardonné. J’entendis alors la voix du Seigneur qui disait : « Qui enverrai-je ? qui sera notre messager ? » Et j’ai répondu : « Me voici : envoie-moi ! » Le feu de Dieu par l'intermédiaire du charbon brûlant « touche la bouche » d'Isaïe. Il est adoubé par Dieu, son péché est effacé, les obstacles balayés. A la question de Dieu, « qui enverrai-je ? » Isaïe ne peut que répondre promptement « envoie-moi ».