Séraphin

séraphin aux six ailes
Un ange séraphin arbore six ailes, deux ailes pour voler, deux ailes pour se voiler la face, deux ailes pour protéger les hiérarchies inférieures d'anges de la lumière et du feu qu'il dégage en raison de sa proximité avec le feu divin, par le sculpteur sur bois Philippe Péneaud.

De la vision de Saint François d'Assise

A partir d'une enluminure

Le séraphin possède six ailes ; deux pour se couvrir le visage, deux pour se couvrir les pieds, et deux pour voler. Ce séraphin est inspiré d'une enluminure qui montre un séraphin avec six ailes de feu apparaissant à saint François d'Assise et sur son sein, enveloppé dans les plumes, était le Christ crucifié. "Après avoir construit quantité de maisons de son institut, François se retira dans la solitude, sur le mont Alverne. Ayant commencé là un jeûne de quarante jours, en l'honneur de l'Archange saint Michel, il advint qu'en la fête de l'Exaltation de la sainte Croix, un Seraphin lui apparut, portant entre ses ailes l'image du Crucifié. Ce Séraphin imprima sur les mains, les pieds et le côté de François, les stigmates des clous. Saint Bonaventure affirme dans ses lettres avoir entendu le Pape Alexandre IV déclarer, dans un sermon, qu'il avait vu les stigmates." (Sanctoral de l'Eglise Catholique)