Râpes et rifloirs

de sculpture sur bois

Les râpes

du sculpteur sur bois

La râpe peut remplacer la gouge pour arrondir les angles ou pour lisser les parties qui doivent avoir une forme régulière, mais on doit en user avec la plus grande discrétion, car la véritable sculpture doit être obtenue par le fermoir ou la gouge, et elle n'admet pas ces moyens expéditifs qui ont presque toujours pour résultat de donner trop de raideur et de sécheresse aux contours. (Lacombe, Nouveau manuel complet de la sculpture sur bois, 1868, p. 17)

Les râpes qui mordent avec le plus d'efficacité le bois sont les râpes "piquées" à la main. Leur acier est préalablement forgé à la main avec application. Ensuite, muni d'un marteau et d'un pointeau en acier très dur, l'artisan pique une à une, des centaines de fines dents de métal sur la surface entière de la râpe. C'est ce que l'on appelle la technique de la piqûre à la main, technique qui donne un mordant incomparable à la râpe même dans les bois très durs. Les dents de la râpe sont très fines et rapprochées les unes des autres, qualité qui donne beaucoup de rendement à la râpe dans les travaux de dégrossissage, et également une finesse remarquable dans les travaux de précision. La râpe est enfin trempée à 820° à l'eau pour que le métal soit d'une grande compacité.

Râpe forte et râpe moyenne

La râpe est soit plate des deux côtés, soit plate d'un côté et arrondie de l'autre, ou complétement ronde et en cône long ; elle va généralement en diminuant de la base à son extrémité. Quelques-unes sont coudées à l'extrémité de manière à former une courbe ou un angle droit afin d'agir dans les parties creusées. Les dents de la râpe sont plus ou moins prononcées et espacées, selon la nature du bois sur lequel on veut agir et la quantité que l'on a à enlever, aussi distingue-t-on la râpe forte et la râpe moyenne. (S. Lacombe, Nouveau manuel complet de la sculpture sur bois, Paris, Roret, 1868, p. 17)

Grande variété de râpes

Il existe toutes sortes de râpes, en fonction de la finesse de la piqûre (de la plus grossière à la plus fine), en fonction de la forme de leur lame (carrées, rondes, creuses, etc). On peut citer par exemple les râpes à galber, aiguilles, cintrées, effilées, fer à repasser cintrées, fer à repasser plates, feuille de sauge, queue de rat. La râpe "fauteuil" se révèle très utile pour les sculptures en ronde-bosse. Elle donne un arrondi incomparable et une finition sans égal. Vous trouverez des râpes sur le site des outils pour le bois HM Diffusion ou bien encore sur le site du spécialiste des outils du bois depuis plus de 125 ans Gaignard -Millon, et dont le magasin est situé à Paris près du Faubourg Saint-Antoine ou bien encore Auriou-La Forge de Saint-Juery. Installée en Haute-Loire au coeur de l'Auvergne, la Maison Liogier conçoit et fabrique des râpes à bois de sculpteur piquées main depuis 4 générations. Sur demande, et sans surcoût, ce fabricant réalise des râpes en piqûre spéciale pour gaucher.
Muni d'un marteau et d'un pointeau en acier très dur, l'artisan pique une à une, des centaines de fines dents de métal sur la surface entière de la râpe. C'est ce que l'on appelle la technique de la piqûre à la main (Voir sur ce lien la vidéo montrant la fabrication d'une râpe à la Maison Liogier)

râpe piquée à la mainpiqures à la mainrâpe fauteuil
Râpes piquées à la main pour assurer un mordant incomparable

Les rifloirs

du sculpteur sur bois

Après le modelage à la gouge de la sculpture, certains outils se révèlent utiles à la finition. Pour la finition des creux et des bosses, pour suppléer à la gouge, on utilise des rifloirs, sortes de râpes à petites dents, de formes pointues, plates ou méplates, droites ou coudées. Ces rifloirs sont souvent d'une grande aide, aussi un assortiment de rifloirs peut être utile.
Composés en trois parties, une partie centrale qui sert à sa préhension, deux extrémités en forme de fines râpes, les rifloirs servent à modeler, lisser les formes, égaliser les surfaces, aplanir les protubérances, polir le bois des sculptures. Leurs formes varient et également leur taille. Le choix de l'outil s'adapte au besoin du sculpteur et à la grandeur de l'oeuvre en cours.

rifloir piqué à la main Dessin d'un rifloir Une série de rifloirs de la même forme mais de dimensions différentes
Rifloirs piqués à la main pour leur donner une grande efficacité

Bien choisir ses rifloirs

" Une douzaine de rifloirs sont indispensables au sculpteur. Le bois qui encrasse le rifloir après un certain usage se gonfle sous l'action de l'eau chaude et s'enlève ensuite facilement à l'aide d'une carde" dit Jacques Chevalier, "La Sculpture sur bois", Baillière, 1978, page 15-16.
Vous trouverez des rifloirs sur le site des outils pour le bois HM Diffusion ou bien sur le site de Gaignard-Millon ou bien encore Auriou-La Forge de Saint-Juery ou bien sur le site de la Maison Liogier qui fabrique d'excellents rifloirs à bois de sculpteur.

Autres pages sur les outils de sculpture :
  1. Page sur les gouges de sculpture
  2. Quel bois utiliser ? Conseils sur le bois de sculpture.
  3. Page sur les étaux et les presses
  4. Comment choisir un établi
  5. Tout savoir sur les maillets de sculpture sur bois
  6. Page sur le bois de sculpture
  7. Toute la documentation dans les livres de sculpture