L'affûtage

des gouges

Affûter

les gouges

Fermoirs, gouges et burins doivent être très coupants de manière à bien pénétrer le bois, sans le déchirer. Sinon la sculpture, taillée avec un outil mal coupant, ne donne pas cette impression de fraîcheur et de netteté que procure un outil bien affûté. Le tranchant s'émousse à force d'être utilisé.

La nécessité de le réaffûter s'impose régulièrement, comme un dessinateur retaille son crayon. L'affûtage correspond au terme générique d'une opération qui se déroule en trois étapes.
1. D'abord, l'ébarbage ou redressage consiste, quand l'outil est vraiment ébréché ou bien quand il n'a jamais été dégrossi, à dresser le pas en perpendiculaire à l'aide d'une meule à gros grain.
2. Ensuite l'affûtage, à proprement parler, s'opère en étirant le biseau de la gouge sur une pierre abrasive, meule refroidie à l'eau, ou touret, ou pierre à main. Il y a deux écoles. Les uns, écoles allemande ou italienne, affûtent le biseau extérieur uniquement. Les autres, école française, préfèrent un biseau double.
3. Enfin l'affilage ou le démorfilage s'opère, avec des pierres fines à eau ou à huile de grain très fin ou bien sur un cuir souple ou un feutre recouvert d'une pâte finement abrasive, en enlevant le morfil, fine barbe métallique apparue au bout du tranchant pendant l'affûtage.

Autres pages sur les outils de sculpture :
  1. Page sur les étaux et les presses
  2. Page sur les râpes et rifloirs
  3. Tout savoir sur les maillets de sculpture sur bois
  4. Page sur les établis de sculpture
  5. Toute la documentation dans les livres

Trois étapes d'affûtage

1. L'affûtage au touret ou à la meule. Les tourets d'affûtage à eau (Tormek, Jet JSSG-10) ou tourets d'affûtage à sec (Delta-Fox, Creusen) sont particulièrement adaptés aux travaux de dégrossissage et d'affûtage. On peut se les procurer chez Gaignard-Millon ou chez HM Diffusion. Les établissements Koch ont mis au point un système d'affûtage qui permet d'éviter le risque de détremper le métal en le chauffant trop. Cette méthode d'affûtage sur ce touret à affûter ne produit pas de morfil. Elle permet de gagner du temps, puisqu'il n'est plus nécessaire d'avoir recours à l'affilage.
2. L'affûtage à la pierre. Les pierres d'affûtage prennent toutes les formes et toutes les tailles, des plus petites aux plus grandes, des plus plates aux plus arrondies. Elles épousent une grande variété de profils (coniques, cylindriques...), car elles doivent s'adapter à la forme du tranchant de la gouge du sculpteur sur bois. Les matériaux qui constituent les pierres d'affûtage du sculpteur sur bois sont très variées (diamant, carbure de silicium, oxyde d'aluminium, corindon). Et bien évidemment la grosseur du grain est déterminante. Du plus gros grain (200) pour le dégrossissage au grain le plus fin (8000) pour l'affilage. Vous trouverez un choix important de pierres à affûter sur le site de Gaignard-Millon, spécialiste des outils du bois depuis plus de 125 ans et dont le magasin est situé à Paris près du Faubourg Saint-Antoine. Ma préférence va aux pierres naturelles, en grès schisteux, utilisable à l'eau ou au pétrole. Mais les pierres au carbure, utilisables à l'eau, au pétrole ou à l'huile se révèlent très performantes. L'usage des pierres reconstituées japonaises utilisables uniquement à l'eau se généralise également.
3. L'affilage ou le démorfilage. Comme votre grand-père affilait autrefois son rasoir sur un cuir, il est nécessaire, après avoir affûté vos gouges sur un touret ou sur une pierre, d'enlever le morfil sur un support de bois, de cuir ou de feutre, enduit préalablement d'une pâte à morfiler. Constituée d'abrasifs très fins, cette pâte donne un effet de poli miroir et assure à votre lame le tranchant d'un rasoir. Elle se trouve chez Pfeil ou bien encore chez HM Diffusion. Quelques passages sur ce cuir d'affilage assureront une finition parfaite à l'affûtage de vos gouges de sculpteur sur bois.

Les pierres à affûter

Pierres à eau, à huile, le sculpteur possède un grand nombre de pierres aux grains et aux formes différentes à adapter aux multiples pas des gouges.

pierre d'affutage Dessins de pierres à affuter pierre d'affutage pierre d'affutage touret à affuter touret à affuter
Pierres à affûtage des gouges et tourets à affûter

Pâte à morfiler

Dernière étape, le démorfilage ou affilage. Lorsque la gouge est entièrement affûtée, on enlève le morfil avec une pâte à polir. Cette pâte à morfiler ou pâte abrasive, appliquée sur un disque de feutre ou bien sur un morceau de cuir, permettra de "faire tomber le fil" et de terminer l'aiguisage de l'outil en obtenant un tranchant parfaitement coupant.

pâte à morfiler
Pâte à morfiler